A l'ombre des mots & Les Collections Éphélides - Portail.


La magie de la poésie
 
AccueilPortail.S'enregistrerConnexion

Traducteur
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» Pour vous, je suis un homme têtu
Hier à 16:01 par Dad Allaoua

» Laissez-moi rêver, ne me parlez pas trop !
Hier à 16:00 par Dad Allaoua

» Nos mots paraissent bizarres
Lun 26 Juin 2017 - 15:56 par Dad Allaoua

» L’avenir demeure fort incertain
Lun 26 Juin 2017 - 15:55 par Dad Allaoua

» Fermeture du forum ?
Ven 23 Juin 2017 - 17:41 par Mustang

»  Je suis libre de tout engagement
Ven 23 Juin 2017 - 11:48 par Dad Allaoua

» On a décidé de bannir la crainte
Ven 23 Juin 2017 - 11:47 par Dad Allaoua

»  Je suis libre de tout engagement
Ven 23 Juin 2017 - 11:46 par Dad Allaoua

» Job XXXVIII
Ven 23 Juin 2017 - 11:23 par Shâhin Doshmanesh

» Je nourris mes réflexions par la patience
Mer 21 Juin 2017 - 11:56 par Dad Allaoua

»  Impossible de changer l’ordre des choses
Mer 21 Juin 2017 - 11:55 par Dad Allaoua

» Chant d'amour
Mer 21 Juin 2017 - 10:19 par Enalynne

»  Ouvrez les tiroirs de l’histoire
Lun 19 Juin 2017 - 11:28 par Dad Allaoua

» Un monde cruel
Lun 19 Juin 2017 - 11:27 par Dad Allaoua

» Potinage-power...
Ven 16 Juin 2017 - 22:01 par Mustang

» Je tiens à dénoncer en solo
Ven 16 Juin 2017 - 9:47 par Dad Allaoua

» Je suis fier d’être le rêveur solitaire
Ven 16 Juin 2017 - 9:47 par Dad Allaoua

» Modérateurs
Jeu 15 Juin 2017 - 10:47 par Mustang

» Scoop de folie d'la mort qui tue: oufs, les keums
Jeu 15 Juin 2017 - 10:42 par Mustang

» Vous flottez sur une couche nuageuse
Mer 14 Juin 2017 - 16:05 par Dad Allaoua

» La parole juste libère les esprits
Mer 14 Juin 2017 - 16:04 par Dad Allaoua

» À la recherche du temps perdu
Mer 14 Juin 2017 - 15:10 par Shâhin Doshmanesh

» Gazou-gazou, areuh-areuh...
Mar 13 Juin 2017 - 18:32 par Mustang

» mes résolutions
Mar 13 Juin 2017 - 18:31 par Mustang

» Perdu(e)s de recherches...
Mar 13 Juin 2017 - 18:29 par Mustang

» Sur un nuage...
Mar 13 Juin 2017 - 16:58 par Myrrha-El

» je me présente mais sans grand espoir .
Mar 13 Juin 2017 - 14:21 par Linda

» CECI EST UN APPEL POUR UNE AIDE
Mar 13 Juin 2017 - 7:52 par Invité

» Quand le monstre déchaîne l’ouragan
Dim 11 Juin 2017 - 15:59 par Dad Allaoua

» Vous brisez les liens de sociabilité.
Dim 11 Juin 2017 - 15:58 par Dad Allaoua

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Je suis passé par là.
Compteur mis en place le 25 mars 2009, plus de un an après la naissance du forum.
Chant d'amour
Mer 30 Nov 2016 - 16:51 par Myrrha-El



Laisse-moi écouter la douce mélodie
De tes mots chuchotés au creux de mon oreille
Mots d'amour, de désir, qui mon cœur incendient
Mystérieux messages qui toujours m'émerveillent.

Dans tes bras, berce-moi, à midi, à minuit
Et surtout le matin quand trop tôt je m'éveille;
Laisse-moi t'embrasser sans faire le moindre bruit
Quand, dans le clair matin, butinent les abeilles.

Prends ma main dans la tienne et serre-moi très fort
Tu sais bien qu'il me faut faire un très gros effort
Pour sortir de ce lit que ton souffle illumine

Laisse-moi m'installer tout contre ta poitrine
Profiter d'un présent fait pour se câliner
Et rêver d'un futur que j'aime imaginer...

Myrrha-El       04/11/2016


Commentaires: 4
À la recherche du temps perdu
Jeu 7 Juil 2016 - 15:12 par Myrrha-El



Pourquoi donc t'inquiéter, courir après le temps
Quand tu pourrais t'asseoir et pêcher dans l'étang
Qui jouxte ta demeure? Il faut que tu apprennes
À  accepter de voir ta fin de vie sereine.

Tu reprends chaque jour ton travail harassant
Pour préciser un mot, une idée jaillissant
De ton esprit fertile ou de tes connaissances
Car tu y as voué toute ton existence.

Lorsque le jour viendra de quitter cette vie
Penseras-tu encor ta quête inassouvie
Ou bien partiras-tu, vers les étoiles, heureux?

D'ici-là, je t'en prie, songe à ce valeureux
Ami qui m'a appris à rechercher la voie
De la sagesse et du pur bonheur dans la joie.

Myrrha-El        20/06/2016


Commentaires: 6
Endurance romantique
Dim 22 Jan 2017 - 18:04 par Kavi Hendy


En ton absence, chaque nuit, les Ténèbres tentent de m’assombrir. Ayant foi dans l’amour que j’ai pour toi, je les dissipe non sans malice. Ils ne savent pas toute la Lumière que tu m’apportes et qui demeure en mon cœur. Comment le pourraient-ils ? Tu es mon secret le mieux gardé, toi, la Joie d’Exister. Mieux. Ma, joie d’exister.

Aussi terrible que soit mon agonie, tu continues de voir mon sourire et ma bonne humeur. Personne ne sera jamais capable de changer cela chez moi, pas même le pire des dictateurs. Ton Amour sublime toutes les choses de ce monde. Comment pourraient-ils avoir raison de ce que tu sèmes dans l’âme de ton dévot ? Ayant dissipé les Ténèbres, mon âme me permet enfin de rêver de ta chère présence à mes côtés. Doux songe.

En ta présence, mes tourments s’absentent, laissant place à mon entière dévotion envers toi. Les violons ne cessent jamais de jouer en ton honneur, absente ou présente, mes chers complices romantiques. Entre larmes et rythmes chaleureux du cœur, la détermination de mes sentiments ne faillit jamais. Après tout, ma mission n’est-elle pas de t’aimer ?

Mort ou vif. Humain ou divin. Ici ou nulle part. Même dans le malheur. L’éternité est promise au bonheur que je possède. Celui d’être ton jardinier d’amour, arrosant toujours ton jardin d’attentions et de bienveillance, espérant naïvement que tu en verras la floraison. Hélas, les fleurs sont d’impatientes malicieuses et préfèrent faner en ton absence. Tant pis, de meilleurs jardins nous attendent.

Ceux d’Elysion,
Où jamais nous ne serons séparés,
Où toujours, nous serons ensemble.

Commentaires: 0
La Loi d'Amour
Sam 10 Avr 2010 - 14:25 par Kavi Hendy


La Loi d'Amour est la seule qui mérite qu'on s'y soumette ma chère aimée... aimer, en voilà un mot bien plus subtil que nous le pensons ! Aimer, ce n'est pas juste avoir des sentiments pour quelqu'un, c'est surtout exister, car sans amour rien n'existerait ! Mais alors que nous ne sommes que de simples nouveaux initiés, aimons-nous donc...

Ensemble, en comprenant la Loi d'Amour, nous savons que l'amour ne connait pas la mort puisque la Vie demeure partout, encore et toujours... la mort n'étant qu'une magnifique illusion et en état d'esprit tout à fait concret, notre amour dépassera la mort puisque nous serons encore ensemble... mais cessons de parler de cela, alors que nous ne sommes encore que de simples élèves, faisons preuve un peu de poésie puisque nous sommes là...

Quelle belle chevelure... alors que tes mains demeurent dans les miennes, nos lèvres se rencontrent enfin, puis quand notre dévotion fait appel à la passion, nos mains voyagent enfin dans nos cheveux... la joie même d'exister brille de milles feux en nous alors que nous nous embrassons, cette flamme qu'est l'Amour, seule loi régissant véritablement l'Univers de toute sa véracité... qui crois-tu a créé cette nature si riche dans laquelle nous pouvons nous promener ? Qui a créé cet endroit paradisiaque où nous nous embrassons ? Son Amour bien évidemment...

Le Ciel n'est-il pas généreux envers nous ? Nous offrir Ses Manifestations à travers ces humbles créations que sont la faune et la flore ? Allongés dans les champs de fleurs nous sourions aux nuages se promenant dans le ciel... ta main que je ne cesse de garder auprès de moi et que j'embrasse sans cesse... je t'aime entièrement car tu es la Manifestation de notre Mère qui m'est offerte, ta voix, tes yeux, tes cheveux... Manifestations de son Existence sur notre petit plan matériel... en t'aimant et à travers toi, c'est à notre Mère que je fais dévotion et donc au Créateur même...

Je t'aime tant... laisses moi t'embrasser et te garder dans mes bras... ta chaleur humaine me transmet l'énergie mystique et amoureuse dont j'ai besoin... oui, énergie amoureuse qui m'est offerte par le Ciel à travers toi... dans notre valse amoureuse c'est l'Amour de l'Univers même qui se rencontre... continues de sourire en m'embrassant, même aveugle je verrai toujours ton sourire... puisque la joie d'exister n'appartient pas à nos sens, comment pourrais-je ne pas voir ton sourire ? Manifestation du Bonheur de notre Mère... oui, je puis te l'assurer, à travers ta si chère personne, je suis capable de voir ce que représente notre Mère dans sa Perfection...

Main dans la main, nous promenant dans ce monde, en chuchotant, parlant, chantant... partager notre existence ainsi est si doux... bien sûr, nous ne devons pas oublier d'appliquer les Connaissances que l'on nous a offert, mais n'oublions jamais de les appliquer en ayant toujours cet amour dans notre cœur et nos pensées, car dans notre Dévotion c'est notre sincérité spirituelle et amoureuse véritable qui fera que s'accomplira le Plan d'Amour qui nous est destiné... bois donc le vin de notre amour, vin en illusion, eau en réalité, l'eau, l'un de nos trésors inestimables... que tu es malicieuse avec ce sablier dans tes mains, ne sais-tu pas que l'Amour n'est pas soumis au temps ? Quelle joie de savoir que c'est le temps qui est soumis à la Loi d'Amour qui nous maintiendra uni pour l'éternité par Sa simple Volonté... Aimer, le cadeau d'exister qui nous a été offert, accomplissons donc Son Plan et aimons...

Commentaires: 5
Rêver d'amour
Sam 13 Aoû 2016 - 14:49 par Myrrha-El


Le visage enfoui dans mon oreiller
Je voudrais pleurer ou bien m'endormir
Oublier ma peine et d'amour rêver
Ne plus réfléchir à mon avenir.

Je m'adresserais au marchand de rêve
Pour m'apprendre à vaincre mes émotions
Et je chercherais, sans repos, sans trêve,
Bien après minuit, une solution.

Je sais que cela te semble anormal
Mais rêver d'amour est si délicieux
Que tu viens vers moi sans penser à mal
Et pose un baiser sur mon front soucieux.

Puis tu disparais toujours chevauchant
Les ailes d'un temps qui fut autrefois
Un temps où tous deux marchions en rêvant
Dans les chemins creux au fond des sous-bois.

Y a-t-il un âge pour aimer en rêve?
Est-il interdit de rêver d'aimer?

Myrrha-El      13/08/2016


Commentaires: 1
Printemps nouveau
Mer 25 Mai 2016 - 10:10 par Myrrha-El


L'arc en ciel sur le champ tout doucement se pose
Et nous fait oublier le temps qui rafraîchit;
Sur la terre mouillée des pétales de rose
Qu'éparpille de vent s'envolent vers l'oubli.

Tu m'offres ton sourire et d'une main légère
Tu caresses les perles de pluie qui peu à peu
S'estompent sur mes joues qu'un soleil éphémère
Semble vouloir sécher de ses rais chaleureux.

Puis tu me prends la main et m'entraînes en silence
À l'abri du danger d'un orage imprévu
Ou d'un coup de soleil... et en toute innocence
Je te suis, ignorant ce que tu as prévu.

Dans ton regard coquin je lis tant de "je t'aime"
Que je suis convaincue qu'au ciel tous les oiseaux
Chantent rien que pour nous le printemps qui essaime
Des rêves-papillons dans nos cœurs tourtereaux.

Myrrha-El        09/05/2016


Commentaires: 0
Le trésor de la vie
Lun 28 Mar 2016 - 10:04 par jeancharles
Le trésor de la vie
Un arc en ciel est un trésor de la vie
Comme l'amour est un trésor L'espoir
et la liberté de vivre À laquelle
il faut s’accrocher Pour voir grandir
Ses enfants Sa famille et son mari lui dire je t'aime
Jean charles


Commentaires: 0
ma calaisienne
Lun 14 Mar 2016 - 16:11 par jeancharles
ma calaisienne

Où est cette femme de Calais Que j'ai épousé marrante,
rigolote Avec tant de cœur et d'amour On s' est promis
sur la croix de Calais Ainsi que celle des marins
De vivre notre amour Malgré la maladie et les
Difficultés J'attends avec l'espoir qui est en nous
Mon cœur qui voyage vers l'amour Priant l'esprit
de dieu Qu'il lui donne force et vie .

jean Charles


Commentaires: 0
Murmures
Ven 29 Jan 2016 - 20:04 par Myrrha-El


Ô, toi, le fruit de ma passion
Dans les étoiles tu m'emmènes;
Point n'est besoin de permission
Je t'aime.

Si je te suis de mon plein gré,
Si entre tes bras je chancelle,
C'est que toujours tu t'es montré
Fidèle.

Depuis longtemps tu as conquis
Mes yeux, mon cœur, mon pucelage,
Par ton esprit et tes gentils
Messages.

Il t'a suffi d'un doux regard
Et d'un clin d'œil pour me distraire,
Pour que j'aie voulu te revoir,
Te plaire.

Au fil des ans je veux t'offrir
Mes joies, mes peines,  mes envies
Et auprès de toi embellir
Nos vies.

Je veux murmurer simplement
Une fois de plus, la millième,
Ces mots criant mes sentiments :
Je t'aime.

Myrrha-El 29/01/2016




Commentaires: 1
Qu'importe
Mar 3 Nov 2015 - 19:41 par Myrrha-El


Qu'importe si  mon cœur se brise peu à peu
Lassé de se nourrir de rêves illusoires
Couchés sur le papier d'un étrange grimoire
Dont les feuillets jaunis dévoilent les enjeux.

Qu'importe les vains mots des amis ombrageux
Pressés d'aller conter à d'autres mes déboires
Tout en me proposant une aide dérisoire
Pour retrouver bien vite un sourire radieux.

Qu'importe tous ceux qui croient que tout est fini
Quand mes larmes ruissellent sur nos doigts désunis
Puisque tu sais qu'en toi je me suis immergée.

Le passé, le présent et l'avenir nous lient
De notre relation nous vivons l'apogée
Dans nos élans d'amour, notre douce folie.

Myrrha-El        25/10/2015




Commentaires: 1
Bat toi mon cœur
Ven 30 Oct 2015 - 18:25 par jeancharles
Bat toi mon cœur
Aujourd’hui, demain et les jours qui suivront
Je me battrai avec elle contre cette maladie
Car c’est ma muse, mon amour, ma femme
Je serai toujours vigilent à ses côtés
Pour lui faire comprendre Que je l’aime
Et que chaque soir je prierai pour elle
Tous ceux que nous aimons sur terre comme là-haut
Veilleront à ce que l’esprit de dieu la protège
Pleure mon cœur un bon coup et après bat toi
Et soit positive, moi je me battrai avec toi
Tu n’es pas seule et je t’aime….
Ton mari Jean-Charles



Commentaires: 1
Mélodie d'amour
Lun 26 Oct 2015 - 12:23 par Myrrha-El


Soleil de ma vie
Comment te faire plaisir ?
Je tremble d'envie
D'exaucer tous tes désirs;
Dans tes bras, mon tendre amour
Garde moi toujours.

Sous ton apparence
De prof aux savants discours
Tu prends ma défense
Quand quelqu'un me tourne autour;
Dans tes bras mon tendre amour
Garde moi toujours.

Mains entrelacées
Pour ne pas rompre le sort
Tu m'as embrassée
Et j'en tremble encor
Dans tes bras mon tendre amour
Garde moi toujours.

Tu sais, je t'adore
Maintenant je peux sentir
Ce qui nous dévore...
Bientôt je vais m'endormir
Dans tes bras mon tendre amour
Garde moi toujours

Myrrha-El            26/10/2015



Commentaires: 3
Des mots si doux
Dim 25 Oct 2015 - 21:50 par Myrrha-El


Tes yeux qui brillent et veulent exprimer
Tant d'amour en partage,
Tes mains qui vont sans cesse sublimer
Les traits de mon visage;

Tous ces mots doux, enjôleurs et charmants
Que tout bas tu murmures
Juste à l'instant où le soleil couchant
Teinte ma chevelure;

Et le désir, qu'accompagne un soupir
Quand nos lèvres se frôlent
Tout simplement, sans trop s'appesantir,
Se passe de parole...

Vienne le jour où nos corps enlacés
Dans une tendre étreinte
Accepteront enfin de transgresser
Les règles sacro-saintes.

En souvenir de ce jour fabuleux
Où tu m'as dit « je t'aime »
En souvenir de nos moments à deux,
J'ai écrit ce poème.

Myrrha-El     25/10/2015




Commentaires: 0
LA PIECE SYMBOLIQUE
Mar 20 Oct 2015 - 17:14 par jeancharles
LA PIECE SYMBOLIQUE
Rêverie et Nan, deux esseulés croyaient fort en l’amour
Pourtant le temps passait trop vite au fil des jours
Sans la moindre apparition magique de l’âme sœur
Et pour remplir leurs existences de contes et de fées
Ils jetèrent une pièce symbolique dans la fontaine des vœux
Cette eau si pure, si douce attira les anges gardiens
Qui les dirigea vers les forums de poésies
Et là le beau cupidon tira la flèche d’amour des mots
La suite bien sur vous la connaissez
Nan trop timide dans la vie n’osait point bouger
Alors Rêverie prit son courage à deux mains
Pour suivre les élans de son cœur et vint le trouver
Après huit ans de partage de vie et de bonheur
Ils se dirent oui vers un ciel étoilé de mille feux
La magie de l’amour brillait dans leurs yeux
Maintenant ils continuent main dans la main à suivre
Ensemble le même chemin d’amour de leur destin…
JEAN CHARLES (20/10/2015)


Commentaires: 1
Dans ma fièvre germent les vers
Mar 13 Oct 2015 - 19:35 par Dad Allaoua
Dans ma fièvre germent les vers.

De la terre où je pose les pieds
Jaillit l’éclair qui transperce le ciel
Pour demander au puissant huissier
Céleste d’arrêter les jours sans soleil,
Et de retourner l’énorme sablier
Pour faire passer ce temps de fiel.

Sache que par l’air que tu respires
Se condensent tous mes soupirs
Dans un cœur brûlant de désir
Qui te demande de bien adoucir
Une âme cherchant sa quiétude
Loin du doute et des incertitudes.

Dans ma fièvre germent les vers
se fusant dans tout l’univers,
Pour décrire les peines et les douleurs
Alourdissant un malheureux cœur,
Sans générer dans le tien la flamme
Qui fait parler haut les calames.

Dad Allaoua











Commentaires: 0
Partenaires
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 57 le Dim 3 Nov 2013 - 21:53
Statistiques
Nous avons 240 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est antipodes

Nos membres ont posté un total de 91435 messages dans 9980 sujets