A l'ombre des mots & Les Collections Éphélides

La magie de la poésie
 
AccueilPortail.S'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un monde nouveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aquilae
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Masculin Nombre de messages : 308
Localisation : Loin très loin au-delà de l'océan, vers l'infini
Date d'inscription : 06/04/2009

Jeux du forum.
Points du joueur.:
100/500  (100/500)

MessageSujet: Un monde nouveau   Jeu 1 Déc 2011 - 13:43

Un monde nouveau

Derrière ce brouillard, un paradis
Ou nous deviendrons des invisibles
En retenant dans ce ciel les êtres,
Et les bruits du battement des cœurs,
Emportant ainsi les sons de nos âmes
De merveilleux et doux frémissements
Le vent dans les ramures qui chantent
Au matin ou le soleil sera flamboyant
De sa chaleur apportera les échos d’un amour
Sans doute que ce monde irréel de rêves
Celui que l’on veut depuis longtemps atteindre
Pour vivre dans une intense volupté ce nirvana
De désirs et de plaisirs qui nous attendent
Ce monde où tous les mots sont si sensuels
Des caresses prolongées qui viendront attiser
Le feu de cet ardent et infernal brasier
Sentir en nous les intenses flammes qui brûlent
Qui demeureront avec nos pensées d’aimer
D’être aimé dans de continuels retours
Découvrant les saveurs, les parfums de l’amour
Apprivoisant nos sens sans arrêter de s’aimer
De notre imaginaire à présent qui nous suit
Courant dans cette cavalcade dans nos nuits
Aussi loin qu’il nous emmènera vers les galaxies
Ces univers lointains, ces spirales du temps
Ou coulent les plus belles rivières d’étoiles
Brillantes devant nos yeux, nous en serons éblouis
Des regards langoureux rien ne pourra nous éloigner
Alanguis seront nos corps dans ces moments à rêver
En partant avec elles dans vers des lieux inconnus
Ce long voyage ou le temps sera enfin notre ami
Allant vers les autres univers ou tout sera enchanteur
Le doux parfum des fleurs resteront en nous enfouis
Elles seront là avec nous vivant cette euphorie
Baignant nos corps dans une faible clarté
Si douce elle est pour nous s’aimer
Voguant parmi elles en humant
Nos suaves odeurs de folies
Faisant encore danser les cœurs
Qui battent de grande confusion
Jusqu’à ce que les corps s’unissent
Dans un dernier effort
Dans cet infini si beau
Les gestes deviennent apaisants
En prendre toutes les douceurs
Qui amènent les grands plaisirs
Franchir les longs passages
Menant vers les portes du temps
Où une grande lumière éclaire
Comme des cristaux de diamants
Explorer les infranchissables
Et les plus hauts sommets
Des paysages merveilleux
Quand les soleils se lèvent
Tous ces chemins stellaires
Que l’on va ainsi parcourir
Sans avoir aucune crainte
Dans cet éternel et profond silence
Les sentiers de couleurs
Nous emportent vers les solitudes
Pour rejoindre ensemble
L’immensité des voies lactées
En effaçant derrière nous le passé
Aux confins lointains de la nuit
De multitudes nébuleuses se croisent
Nous construisant un petit abri
Où nous serons bien cachés
Pour traverser les espaces démesurés
Quand notre amour explosera
Dans un immense branle-bas
S’enchevêtrant dans le chaos
De notre univers ici-bas
Où l’amour en point d’orgue
Chantera la naissance d’un monde
Nos pensées se fonderont
Dans ces voyages vers l’oubli
L’amour sera bien plus grand
Que les trésors des mille et une nuits
La chevelure d’argent des comètes
Fileront vers cet infini éternel
Scintillant seront nos baisers
Dans ces chemins de merveille
Ces astres pourtant si lointains
Nous attirent pour s’aimer sans pareil
Ou les nuances sont si belles
Plus beau que des arcs-en-ciel
Aux rayons multicolores illuminant
Dans tous ces espaces vides et froids
Que des vents puissants et violents
Ne viendront pas calmer nos émois
Ces tunnels qui nous engloutirons,
Il ne restera plus beaucoup de temps
Et les lueurs phosphorescentes
Venant des grands amas globulaires
Dans des éclairs tellement brillants
Bien plus vastes que notre terre
Nous entourant emportant nos âmes
Au coeur de ces interminables flammes
Nos corps seront secoués de tremblements
De douces et formidables vibrations
Dessinant sur nos peaux des fresques
Venant d’un autre âge, d’un autre temps
Elles formeront d’immenses constellations
Qui alimenteront bien plus nos rêves
Apportant à l’amour une douce chaleur
Accentuant nos fantastiques frénésies
Chaque naissance attisera ainsi ce feu
Qui nous brulera dans de douces cadences
S’accrochant à nos corps pour les plaisirs
Avant de nous laisser mourir
Créant cette folle effervescence
Pour vivre avec l’intensité de nos sens
Nos souffles saccadés d’être assoiffé
Dans nos cris répéter de la délivrance
Flottant ainsi dans ces espaces
Ces lieux perdus dans une longue errance
Sans rien dissimuler devant nos yeux
Dans cet amour de grandes espérances
Nos corps chanteront longtemps l’amour
Dans ce festin qui va nous rassasier
Quand nos cœurs de nos élans s’uniront
En vivant ce temps de tendre sensualité
Que nos regards ensemble se figeront
Pour cet ultime instant d’amour de rage
Alors nos corps seront bien enlacés
Nos lèvres seront totalement soudées
Tout ne sera qu’un vaste champ de volupté
Une libération pour nos cœurs et notre âme
Les horizons nouveaux aux couleurs inconnus
Viendront s’ajouter dans cette apothéose
Ils fileront devant nous dans cette fuite
Loin bien plus loin que ces mondes inconnus
Ces océans de galaxies ces tourbillons
Nous transporterons dans ces jardins de l’oubli
Avec toutes nos envies et nos désirs
Ceux que nous aurons d’un dernier cri
Tout sera alors une douce et tendre musique
Qui s’infiltrera dans nos corps en vie
Des énergies se renouvelleront en nous
Sans cesse pour vivre tous ces instants
Ou notre amour se consumera lentement
Il y aura la tendresse qui nous envahira
Pour continuer cette incroyable fête
Rien ne sera oublié dans ces moments
Nous referons le chemin de cette quête
Nos âmes prisonnières de nos pensées
Resterons en nous pour ce tendre bonheur
Nous, nous laisserons pendant des ans dériver
Avec nos rêves et nos folles envies
Dans ce monde pour toujours s’aimer
Ce sera le plus beau chant d’éternité
Jouant les plus belles symphonies
Avec des notes douces en harmonie
D’une tendre félicité pour cette vie
Ou tout viendra se lier avec cet infini

Aquilae le 01 12 2011



Revenir en haut Aller en bas
 
Un monde nouveau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des mots & Les Collections Éphélides :: Vos écrits, leurs écrits... :: Poèmes divers.-
Sauter vers: