A l'ombre des mots & Les Collections Éphélides

La magie de la poésie
 
AccueilPortail.S'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La bille d'ambre Ch1

Aller en bas 
AuteurMessage
Zihânn
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 263
Age : 46
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: La bille d'ambre Ch1   Mer 31 Aoû 2011 - 8:03

Je vous livre ici le premier chapitre d'une histoire pour la jeunesse. Il est toujours en cours d'écriture et donc pas encore corrigé.

J'espère être au bon endroit pour ce type de récit ...



L'après-midi était déjà bien avancée. Le soleil, en descendant sur l’horizon, passa derrière les arbres du voisin. L’ombre mouvante de leur feuillage me chatouilla le nez et je me mis à éternuer. J’ouvris les yeux et m’étirai en baillant, affalé sur la chaise longue du jardin. Les enfants jouaient tous les deux avec le toboggan. Je passai un moment à les regarder en clignant paresseusement des yeux. Je savourai ces instants de détente à leur juste valeur quand le chien vint poser son gros nez mouillé sur mon ventre en remuant la queue. Quel gros balourd celui-là ! Je le chassai d’une tape sur le nez et me mis en devoir de nettoyer la bave qu’il m’avait collée un peu partout. Je me léchai les pattes et les passai avec application derrière mes oreilles et sur tout mon corps, puis lissai longuement mes moustaches d’un air solennel. Quand je fus satisfait de l’état de mon pelage, je m’étirai de toute ma longueur avant de m’installer à nouveau dans une position confortable. Au fait, j’oubliais de me présenter, je m’appelle Virgil, je suis un chat.
Et sans vouloir me montrer prétentieux, je suis même un très beau chat blanc et roux, du moins à ce que tout le monde dit. Pas que je sois particulièrement sensible à la flatterie, mais c’est toujours agréable d’entendre mes humains dire à quel point je suis beau. Ils sont bien mes humains, pas du tout du genre à vous abandonner au coin d’un bois. Confort et sécurité, voilà bien deux mots qui résument ma vie ici. Une gamelle bien remplie, un canapé confortable devant le feu, un panier dans un coin tranquille, un arbre à chat, un jardin, la vie ici pourrait être parfaite si mes humains n’avaient pas un pénible défaut. Ils aiment aussi les chiens ! Vraiment quelle idée ! Alors qu’ils ont déjà un chat, la plus parfaite des créatures. Bien sûr, ils sont gentils les chiens de ma maison, oui, les ! Ils ont deux chiens et par extension, donc, moi aussi j’ai deux chiens puisque ce qui est à eux est aussi à moi. On s’y attache à ces petites bêtes-là et puis, c’est toujours amusant de les faire tourner sots. Encore qu’avec la grande fofolle, le travail est déjà bien avancé tout seul, il n’est pas nécessaire de se fatiguer beaucoup pour la voir se prendre pour un kangourou.
Pour ça, je m’entends bien avec Joachim, mon humaine l’appelle parfois Fissaîné quand elle parle de lui à quelqu’un d’autre. Bizarre parfois, ces tournures de langage. Enfin donc, Joachim est comme moi, les chiens, il les aime bien mais faut pas trop qu’ils viennent l’enquiquiner. D’ailleurs, on est bons copains lui et moi, j’aime me coucher sur son ventre quand il lit ou regarde la télévision. Parfois il me caresse en me murmurant que je suis son chat, que je suis beau et qu’il m’aime. Alors je lui fais mon plus beau ronronnement pour qu’il comprenne que moi aussi je l’aime bien. Je somnole bien au chaud sur lui et je me plonge dans les souvenirs de ma première vie. Je me souviens de la chaleur du soleil d’Egypte et mes heures de sieste sur le sable chaud. J’étais le Dieu vénéré, protecteur de la famille et personne ne se serait permis d’abîmer un seul de mes poils. C’était le bon temps pour les chats, parce que je peux vous dire qu’au cours de mes autres vies, je n’ai pas toujours connu le confort et la douceur d’un foyer. Vous le saviez, bien sûr que les chats ont neuf vies ?
Cet après-midi là, Joachim vint me trouver tout excité ; il avait trouvé une bille et voulait absolument me la montrer. Je la regardai poliment en l’écoutant distraitement parler de sa couleur, un bel ambre jaune orangé, tout comme mes yeux. C’était déjà une grosse bille, parfaitement ronde et lisse, un peu plus grande qu’une balle de ping-pong. Il se lança dans une étude comparative entre sa bille et mes yeux et je me mis à bailler ostensiblement. Malheureusement, il ne comprit pas le message et il continua son bavardage qui écourtait ma sieste. Il me raconta où et comment il l’avait trouvée, dans la prairie en face de la maison, près du vieux chêne. Je connaissais bien le vieux chêne, on s’y retrouve parfois le soir avec quelques autres chats du quartier. Misty, la vieille chatte noire et blanche qui habite quelques maisons plus loin que moi, a même déjà prétendu que c’était un arbre magique. Il aurait été planté par des druides au temps où les humains croyaient encore à la magie. C’est vrai qu’il est plutôt vieux comme arbre, mais je n’ai jamais trop prêté attention aux histoires de Misty, elle aime bien trop faire son intéressante.
- « Hééé, Virgil, tu m’écoutes ? Demanda-t-il avec impatience.
Je lui répondit d’un petit « mraw » et étirai une patte qui vint frôler son bras. Il sembla satisfait de ma réponse car il resta un long moment silencieux à contempler sa bille au creux de sa main. Puis, il la prit délicatement entre deux doigts et la leva vers le soleil. Il poussa un petit cri de surprise et la lâcha stupidement sur ma tête. Elle rebondit sur mon dos et roula dans l’herbe. Je lançai un miaulement de protestation, elle est dure cette bille ! Et puis, il pourrait faire un peu attention, j’étais tout à fait réveillé, et pas de la façon la plus agréable qui soit ! Il la ramassa avec un air déconcerté qui piqua ma curiosité. Je vint la renifler prudemment mais à l’odeur, je ne remarquai rien de suspect. Il la leva à nouveau vers le soleil et je m’approchai pour voir, moi aussi, ce qui l’avait à ce point étonné. Pour le coup, j’en restai moi aussi époustouflé, je me reculai et je dévisageai Joachim. Il semblait fasciné par le spectacle des rayons obliques du soleil qui se réfléchissaient dans sa bille. Je pris appui sur son bras pour me soulever à hauteur de sa main et plongeai moi aussi dans les profondeurs aux reflets mouvants. J’en ai vu des choses aux cours de mes vies, des belles, des laides et aussi des étranges, mais rien qui ressemblât à ça !
Revenir en haut Aller en bas
http://plaisirdecrire1.e-monsite.com/
jeancharles
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Masculin Nombre de messages : 3063
Age : 51
Localisation : abbeville
Date d'inscription : 03/03/2009

Jeux du forum.
Points du joueur.:
110/500  (110/500)

MessageSujet: Re: La bille d'ambre Ch1   Mer 31 Aoû 2011 - 8:38

gentil chat qui s amuse bravo
Revenir en haut Aller en bas
http://bienvenuechezjeancharles.centerblog.net/
Leyfea
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 1570
Age : 39
Localisation : D'ici et d'ailleurs
Date d'inscription : 05/10/2010

Jeux du forum.
Points du joueur.:
175/500  (175/500)

MessageSujet: Re: La bille d'ambre Ch1   Jeu 1 Sep 2011 - 8:15

Intéressant de se placer dans la peau de l'animal.

J'ai découvert récemment un auteur japonnais qui justement faisait parler les chats :-) l'histoire en est que plus amusante à lire.

Pour ton écrit, suite intéressante en perspective....
Revenir en haut Aller en bas
Zihânn
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 263
Age : 46
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: La bille d'ambre Ch1   Jeu 1 Sep 2011 - 12:28

Merci, je posterai le second chapitre ce soir ou demain.

Revenir en haut Aller en bas
http://plaisirdecrire1.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bille d'ambre Ch1   

Revenir en haut Aller en bas
 
La bille d'ambre Ch1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des mots & Les Collections Éphélides :: Vos écrits, leurs écrits... :: Le coin fanfiction ou fanfic (nouveau)-
Sauter vers: