A l'ombre des mots & Les Collections Éphélides

La magie de la poésie
 
AccueilPortail.S'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Souvenirs du sud...

Aller en bas 
AuteurMessage
Mustang
Flamme du forum.
Flamme du forum.
Mustang

Masculin Nombre de messages : 10046
Age : 41
Localisation : Oui...
Date d'inscription : 26/11/2010

Jeux du forum.
Points du joueur.:
Souvenirs du sud... Left_bar_bleue150/500Souvenirs du sud... Empty_bar_bleue  (150/500)

Souvenirs du sud... Empty
MessageSujet: Souvenirs du sud...   Souvenirs du sud... EmptyMer 16 Mar 2011 - 0:08

Souvenirs du sud... 110316011347360266



La course libre enfin connait un renouveau
En voyant triompher la devise Raynaud*.
Nul ne peut oublier les instants pathétiques,
Le délire, la joie, les actions magnifiques
Que les six réputés cocardiers du Sauvage
Marquèrent à Mouriès sur une grande page.
Prenons ces encornés dans l'ordre de bataille,
Remplissant leurs fonctions sans qu'aucun ne défaille.


ALBINOS:

C'est d'abord Albinos à la forte carrure
Qui tout comme un appât, est jeté en pâture
Aux nombreux razeteurs qui, sans le ménager
Lui imposent d'emblée bon nombre de razets.
Ne se laissant jamais un instant dominer,
Albinos remplit bien son rôle de premier,
Répondant avec force et avec conviction,
Se montrant très rapide dans toutes ses actions.
A Mouriès, il alla jusqu'au coup de barrière (1)
Effectuant -dit on- de toute sa carrière
Sa plus belle sortie que le club mouresien
Aurait dû couronner des honneurs de Carmen.


CERF:

C'est ensuite le Cerf, tout jeune cocardier
Que nous avons la joie de voir évoluer.
Utilisant les cornes qui lui valent son nom,
Ce taureau est très craint, avec juste raison.
Il est, sans contredit, le maître de la piste.
Messieurs les razeteurs ont besoin de leur "viste",
Car son grand jeu de pattes, ses reprises fougueuses,
Ses poursuites serrées, ses fusées dangeureuses
Font de cet animal un cocardier sérieux.
Progressant constamment, faisant de mieux en mieux
Et dans un an ou deux -car Cerf n'a que sept ans-
Nous pourrons le classer à l'un des premiers rangs.


EVEQUE:

Le troisième des grands est le splendide Evêque
Qui doit son nom au radeau de l'Evêque
Où, chaque jour, invariablemement,
Il passait sans effroi, risquant l'enlisement.
Décrire ses actions serait bien l'outrager
Car qui ne connait pas l'excellent cocardier ?
Et pourtant, à Mouriès, il faut en convenir,
Bien plus que de coutume, il nous a fait frémir.
Avec méchanceté, il bondissait aux planches,
Ouvrant le pantalon d'une des "tenues blanches" (2)
Une immense ovation émanait des gradins
Pendant qu'on lui rendait les honneurs de Carmen.
Maintes et maintes fois, les planches voltigèrent,
Tant étaient criminels ses grands coups de barrière.
Plusieurs fois, déchaîné, sous ses coup de boutoir,
Il pouvait aisément bondir dansle couloir. (3)
Mais en grand cocardier, toujours il revenait
Combattre dans la piste et se faire acclamer.
Bravo ô taureau-roi de la grande royale,
Ton nom, en lettres d'or, sera dans las annales.
Pour le sang généreux qui coule dans tes veines,
Ta mère aurait bien dû être baptisée reine
Et je suis sûr qu'un jour qui ne saurait tarder,
Tu seras consacré le roi des cocardiers.


REGISSEUR: (4)

La quatrième place est la place d'honneur
Et elle est réservée au fougueux Régisseur,
Qui éffectue souvent des sorties rapides
Et forge son renom par des actions splendides.
Toujours ovationné pour ses coups de barrière,
Il force le combat de façon singulière.
Attaquer Régisseur n'est possible qu'aux forts
Car, ne l'oublions pas, c'est un très grand ténor.
L'opinion du public est parfois partagée
Pour connaître le roi de la course nommée.
Certains, sans hésiter citent le Régisseur,
D'autres tournent leurs yeux vers son prédécesseur.
Evêque, à mon avis, est un peu plus sérieux,
Surtout que Régisseur est de deux ans plus vieux.
Si Albin Orion ressent un juste honneur
D'avoir, voici dix ans baptisé Régisseur,
Disons tout simplement que cet honneur est double,
Puisque, deux ans plus tard, attrapant un anouble, (5)
Il lui donna son nom que chante l'afficion,
C'est le grand Albinos que tous nous connaissons.
O noble Régisseur, le public en délire
T'a souvent acclamé plus qu'on ne peut le dire.
Excellent cocardier, des plus spectaculaires,
Continue à briller, continue à nous plaire.


PRESIDENT:

Le cinquième taureau, qui est le Président,
Est tout aussi nerveux, combattif et vaillant,
L'ami Lévy Dagnac qui, il y a sept ans,
Du club taurin d'Aubais était le président,
Eut l'honneur d'attraper au sein de la manade,
L'animal, jeune veau, au cours d'une ferrade. (6)
Les séries de razets imposées au taureau
Font dresser le public, crépiter les bravos.
En faisant étalage d'une grande vigueur,
Il reste à la hauteur de ses prédécesseurs
Et porte haut et fier la devise si chère
Au coeur de l'aficion, celle de Raynaud Frères.


COLONIAL:

Si après Colonial, la course sera close,
Ce sera avec lui, la grande apothéose.
C'est le pur Camarguais aux lignes impeccables,
C'est le grand cocardier aux cornes redoutables,
C'est un bel étalon qui rapelle Vovo,
Pétri de qualités, mais exempt de défauts.
Manifestant toujours une grande vigueur,
Il impose son rythme à tous les razeteurs.
Remarquable surtout par ses coups de barrière,
Il fait se soulever l'arène toute entière
Et termine en beauté cette course royale
Que nous sommes en droit de nommer "triomphale".


La manade Raynaud a déjà fait souvent
L'objet d'amiration de la part des fervents.
Rendons lui aujourd'hui l'hommage mérité,
Car ces grands manadiers sont à leur apogée.
Soyez fiers Casimir,Jacques,Marcel et Jean,
Si vous enregistrez un succès triomphant.
C'est de votre labeur acharné et ardu
Que vous êtes payés et cela vous est dû.
Si votre Colonial, magnifique étalon
A marqué de son sang ses nombreux rejetons,
Longtemps vous resterez les maîtres des céants,
C'est le meilleur souhait que je forme ardemment.


Mustang,10/06/2009

*poème écrit pour le prochain anniversaire de mariage de mes grands parents maternels.

Lexique:

1(coup de barrière): pendant une course,le taureau poursuit le razeteur jusqu'à la barrière qui délimite la piste et essaye de passer par dessus.

2 (tenues blanches): surnom des razeteurs,car vêtus de blanc.

3 (le couloir): espace compris entre la piste et les gradins.(voir aussi "coup de barrière")

4 (Régisseur): Tous les ans,un jury désigne le "taureau d'or".Régisseur a obtenu ce titre de meilleur taureau Camarguais en 1989.

5 (anouble): taurillon d'un an.

6 (ferrade): marquage au fer rouge du bétail,seul moyen efficace pour effectuer le suivi d'un animal. .



Revenir en haut Aller en bas
http://mustang.forum-actif.net
Invité
Invité
Anonymous


Souvenirs du sud... Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs du sud...   Souvenirs du sud... EmptyMer 20 Avr 2011 - 11:38

bien bel hommage que vous dédicacez a vos grands parents j'ai aime votre lecture amitie poetique motschuchotes
Revenir en haut Aller en bas
Mustang
Flamme du forum.
Flamme du forum.
Mustang

Masculin Nombre de messages : 10046
Age : 41
Localisation : Oui...
Date d'inscription : 26/11/2010

Jeux du forum.
Points du joueur.:
Souvenirs du sud... Left_bar_bleue150/500Souvenirs du sud... Empty_bar_bleue  (150/500)

Souvenirs du sud... Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs du sud...   Souvenirs du sud... EmptyMer 20 Avr 2011 - 22:24

Un hommage, au travers des taureaux les plus marquants qu'ils ont élevés...

:cimer: pour ce passage ici...

Souvenirs du sud... 213575
Revenir en haut Aller en bas
http://mustang.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




Souvenirs du sud... Empty
MessageSujet: Re: Souvenirs du sud...   Souvenirs du sud... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenirs du sud...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des mots & Les Collections Éphélides :: Vos écrits, leurs écrits... :: Poèmes divers.-
Sauter vers: