A l'ombre des mots & Les Collections Éphélides

La magie de la poésie
 
AccueilPortail.S'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les elfes dans la littérature moderne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Linda
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 14013
Age : 45
Localisation : Là où je ne veux plus me cacher....
Date d'inscription : 14/03/2008

Jeux du forum.
Points du joueur.:
190/500  (190/500)

MessageSujet: Les elfes dans la littérature moderne   Sam 14 Mar 2009 - 16:03

Les elfes dans la littérature moderne




Ils sont généralement décrits comme des êtres intelligents, plus grands et plus fins que les humains, bien que dotés d'une longévité exceptionnelle (quasiment immortels). Leurs oreilles sont censées être pointues, ce qui permettrait de les reconnaître sans ambiguïté.

La vision qu'en donna John Ronald Reuel Tolkien dans son œuvre a sensiblement influencé leur représentation. Il leur a donné leur grande taille et leur grande beauté, de même qu'un penchant pour la mélancolie et la nostalgie, cette idée que leur civilisation est en déclin face à celle de l'homme. Depuis, cette vision a été reprise, modifiée et largement véhiculée dans beaucoup d'œuvres littéraires ou de jeux de rôles.

La civilisation des Elfes a ainsi acquis une réputation de grand raffinement, bien qu'elle soit en décadence ou retirée du monde. Les Elfes sont souvent opposés aux nains notamment du fait de leur physique : les Elfes sont grands, fins et élancés, tandis que les nains sont petits, trapus et résistants. De nombreux auteurs ont accentué cette opposition en associant les Elfes aux milieux forestiers proche de la nature, et les nains aux cavernes, aux mines et aux forges. C'est le cas par exemple dans le monde de Warhammer, ou dans les Royaumes oubliés.



Les Elfes sont aussi, quelquefois, représentés sous plusieurs formes ou races différentes. Comme les Elfes des bois, les Elfes de la nuit ou même parfois les Elfes de l'eau. Ces spécifications sont assez courantes dans certains jeux vidéo ou jeux de plateau.


................................................................................................................
LSJ, La coccinelle.
[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aufeminin.com/blog/laellie
Linda
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 14013
Age : 45
Localisation : Là où je ne veux plus me cacher....
Date d'inscription : 14/03/2008

Jeux du forum.
Points du joueur.:
190/500  (190/500)

MessageSujet: Re: Les elfes dans la littérature moderne   Sam 14 Mar 2009 - 16:07

Les elfes dans le Seigneur des anneaux, J.R.R Tolkien




Les Elfes sont le peuple le plus ancien des Terres du Milieu. Ils se sont éveillés sur les bord du Lac de Cuiviénen à la lumière des étoiles, avant même que naisse la Soleil. Les Elfes sont les plus belles des créatures. Grands et minces, ils sont gracieux mais résistants. Leurs sens sont bien plus développés que ceux des hommes, en particulier la vue et l'ouïe. Les Elfes n'ont pas besoin de dormir, mais reposent leur esprit en rêvant éveillé ou en contemplant la beauté. Ils aiment toutes les belles choses, spécialement la nature, et par-dessus tout la mer et les étoiles. Leur curiosité et leur soif de connaissance sont insatiables. L'une de leurs plus belles réussites est d'avoir enseigné aux Ents (des arbres animés) à parler. Bien qu'ils puissent être tués ou mourir de chagrin, ils ne vieillissent pas et ne tombent jamais malades. Les elfes parlent le langage des bois « bethteur », le sindarin (leur langue natale). La plupart d’entre eux connaissent le ouisrain ainsi que le quenya. Les anciens savent parler l’adùnaic ainsi que l’atliduk, le logathig et le nahaiduk.


................................................................................................................
LSJ, La coccinelle.
[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aufeminin.com/blog/laellie
Linda
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 14013
Age : 45
Localisation : Là où je ne veux plus me cacher....
Date d'inscription : 14/03/2008

Jeux du forum.
Points du joueur.:
190/500  (190/500)

MessageSujet: Re: Les elfes dans la littérature moderne   Sam 14 Mar 2009 - 16:10

Les elfes dans les Annales du Disque-monde, Terry Pratchett



Dans Nobliaux et sorcières, les Elfes (ou Nobliaux, Seigneurs…) sont beaux (ils sont « geulamours »), mais surtout méchants et cruels. Ils prennent tout et n'offrent en échange que la peur. Ils vivent dans un univers parallèle et tentent de s'introduire dans le monde des humains pour le dominer.

Les elfes ont extrêmement peur du fer, qui les prive de leurs sens. Ils sont dirigés par une reine qui se donne l'apparence d'une belle femme brune en robe rouge. Elle tente souvent de jeunes filles ayant des prédispositions pour la sorcellerie et leur propose de la laisser sortir en échange d'un grand pouvoir.

Son « mari », le roi des Elfes est une des rares créatures à pouvoir s'opposer à elle. Il ressemble à un satyre et vit dans une sorte de tente nauséabonde située sous un tertre.

................................................................................................................
LSJ, La coccinelle.
[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aufeminin.com/blog/laellie
Linda
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 14013
Age : 45
Localisation : Là où je ne veux plus me cacher....
Date d'inscription : 14/03/2008

Jeux du forum.
Points du joueur.:
190/500  (190/500)

MessageSujet: Re: Les elfes dans la littérature moderne   Sam 14 Mar 2009 - 16:12

Les elfes dans Donjon de Naheulbeuk, John Lang et Marion Poinsot



Dans la Terre de Fangh, les Elfes sont des humanoïdes d'une grande beauté mais assez stupides et naïfs. Ils aiment la nature, coiffer des poneys, le shopping, etc. Il en existe plusieurs races, comme les Elfes noirs (ou drows), les Elfes sylvains, les Elfes des rivières ou encore les Elfes des bois (race de l'héroïne).

Ils ont une haine vieille de plus de 3 000 ans envers les nains, qu'ils trouvent moches, puants, « chiants », sales (en dépit d'un certain sens de l'hygiène, les Nains ne prennent qu'un seul bain par an) et vulgaires, mais surtout petits, et ne manquent aucune occasion de se moquer d'eux ou leur lancer des pierres. Cette haine, qui est évidemment réciproque car les Nains trouvant les Elfes crétins, "emmerdants", etc., date de l'époque où Gzor aurait envoyé de faux Elfes chez les Nains et de faux Nains chez les Elfes afin de les monter l'une contre l'autre ces deux races jusqu'alors alliées.

Cette haine est renforcée par une vieille chanson naine qui parle d'un certain Gurdil, parti en pleine forêt… elfique, bien entendu.

................................................................................................................
LSJ, La coccinelle.
[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aufeminin.com/blog/laellie
Linda
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 14013
Age : 45
Localisation : Là où je ne veux plus me cacher....
Date d'inscription : 14/03/2008

Jeux du forum.
Points du joueur.:
190/500  (190/500)

MessageSujet: Re: Les elfes dans la littérature moderne   Sam 14 Mar 2009 - 17:32

Les elfes de Jean-Louis Fetjaine



Dans sa trilogie des elfes (Le Crépuscule des elfes, La Nuit des elfes et L'Heure des elfes) cet auteur français mélange allègrement la légende arthurienne et l'univers de la Fantasy.

Il crée un peuple d'êtres éthérés, graciles, sveltes et impudiques qui incarnent la beauté animale vers laquelle tendent les hommes.

Ce sont de grands êtres humanoïdes et intelligents, qui vouent une haine héréditaire aux nains. Leur culture est très proche de celle des druides : ils ont la connaissances des arbres, de la nature, des runes.

Il y a deux types d'Elfes dans cette trilogie:

* les haut-Elfes, représentés par Llandon et Llianne, qui sont des elfes beaux et raffinés. Ils sont pacifiques et la réaction des hommes les déçoive beaucoup.
* les Elfes des marais (Elfes gris), leur roi est Rassul, ils sont imprévisibles, agressifs, vivent en groupe. Ce peuple n'est pas aimé des autres peuples, qui le voient même comme des bêtes.

................................................................................................................
LSJ, La coccinelle.
[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aufeminin.com/blog/laellie
Linda
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 14013
Age : 45
Localisation : Là où je ne veux plus me cacher....
Date d'inscription : 14/03/2008

Jeux du forum.
Points du joueur.:
190/500  (190/500)

MessageSujet: Re: Les elfes dans la littérature moderne   Sam 14 Mar 2009 - 17:35

Les elfes dans Eragon, Christopher Paolini



Dans ce livre les Elfes sont les alliés des Nains, des humains et des Vardens. On les appelle le beau peuple et peuvent se métamorphoser à volonté par magie. Les Elfes sont très habiles et manient l'arc et l'épée avec une force incroyable. Leur endurance, leur vitesse, leurs capacités physiques sont indéniablement supérieures à celles des humains, des nains ou des autres races. Quand ils ont besoin de quelque chose, ils « chantent » les arbres et peuvent créer ce dont ils ont besoin. Ils sont peu féconds : un enfant signifie l'amour véritable. Ils sont immortels, ils ne peuvent être tués que par le fer, le poison, par magie ou à cause d'un trop profond chagrin. Les elfes sont très proches de la nature et sont végétariens.

Plus que ces caractéristiques quasi physiques, les Elfes dans Eragon, s’ils sont « Le Beau Peuple », pourraient aussi être appelés « Le Peuple Sage ». En effet, ils sont décrits comme dépositaires d'une sagesse centenaire si ce n'est millénaire. Ce sont eux qui ont fourni les premiers Dragonniers, eux encore qui, seuls, ont réussi, grâce à leur maîtrise de la gramarie (magie) à soustraire le monde à l'influence néfaste du parjure Galbatorix, eux enfin à qui il revient de parfaire et achever la formation d'Eragon, leur sagesse et leur maîtrise de la magie et de la nature étant sans égales.

Enfin, l'Ancien Langage, cette langue seule capable de décrire la nature vraie des choses est en fait la langue du Peuple Gris, aujourd'hui disparu, conférant aux Elfes les plus grands pouvoirs.

................................................................................................................
LSJ, La coccinelle.
[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aufeminin.com/blog/laellie
Linda
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 14013
Age : 45
Localisation : Là où je ne veux plus me cacher....
Date d'inscription : 14/03/2008

Jeux du forum.
Points du joueur.:
190/500  (190/500)

MessageSujet: Re: Les elfes dans la littérature moderne   Sam 14 Mar 2009 - 17:39

Les elfes dans Harry Potter, J.K Rowling




Dans l'histoire de J.K. Rowling, il n'y a pas d'Elfes dans un sens proche de celui décrit plus haut. Il existe en revanche des créatures nommées elfes de maison, parfois appelés elfes tout court par commodité. Ce sont de petits êtres travailleurs et fidèles. Ils obéissent à un maître et restent souvent toute leur vie dans la même famille où ils servent plusieurs générations de sorciers. Malheureusement, certains sorciers profitent de la faiblesse de ces petits êtres pour les maltraiter et les insulter. Malgré tout, les elfes de maison sont toujours fidèles à leur maître et n'oseront que rarement les contredire.

Ils peuvent être libérés : seul leur maître le peut en leur offrant un vêtement.

La seule autre allusion à un type d'elfes est dans le sixième volume de la série lorsque le professeur Rogue ordonne à Quirrel d'aller lui chercher le « vin des elfes ». Il ne s'agit là que d'une simple interprétation, mais il se pourrait qu'il s'agisse d'elfes plus semblables à ceux des mythologies.

................................................................................................................
LSJ, La coccinelle.
[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aufeminin.com/blog/laellie
Linda
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 14013
Age : 45
Localisation : Là où je ne veux plus me cacher....
Date d'inscription : 14/03/2008

Jeux du forum.
Points du joueur.:
190/500  (190/500)

MessageSujet: Re: Les elfes dans la littérature moderne   Sam 14 Mar 2009 - 17:45

Les elfes dans Warhammer, Dan Abnett, Ian Edginton et Rashan Ekedal



Voir Haut Elfe (Warhammer), Elfe noir (Warhammer) et Elfe sylvain (Warhammer).

................................................................................................................
LSJ, La coccinelle.
[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aufeminin.com/blog/laellie
Linda
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 14013
Age : 45
Localisation : Là où je ne veux plus me cacher....
Date d'inscription : 14/03/2008

Jeux du forum.
Points du joueur.:
190/500  (190/500)

MessageSujet: Re: Les elfes dans la littérature moderne   Sam 14 Mar 2009 - 17:48

Les elfes dans Artemis Fowl, Eoin Colfer



Les Elfes font ici partie du Petit Peuple habitant dans les profondeurs souterraines, aux côtés des Nains, Lutins et autres Gnomes. De petite taille (environ un mètre), leur longévité est grande bien que due à la magie, et leur fécondité est très réduite. Le Peuple (qui ne se réduit pas aux Elfes) possède une technologie avancée, et a des ambitions pacifiques et écologiques. Ils s'efforcent de cacher leur existence aux humains (le Peuple de Boue).

................................................................................................................
LSJ, La coccinelle.
[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aufeminin.com/blog/laellie
Linda
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 14013
Age : 45
Localisation : Là où je ne veux plus me cacher....
Date d'inscription : 14/03/2008

Jeux du forum.
Points du joueur.:
190/500  (190/500)

MessageSujet: Re: Les elfes dans la littérature moderne   Sam 14 Mar 2009 - 17:51

Les elfes dans Arielle Queen, Michel J. Lévesque



Il y a deux races d'Elfes dans cette série de romans pour la jeunesse écrite par Michel J. Lévesque. Les Elfes de lumière gouvernent l'Alfheim ; ils ont les cheveux longs et des vêtements amples. Les Elfes noirs sont des démons libérés des prisons de l'Alfheim par le dieu maléfique Loki et sa fille Hel ; ils ont dérogé à la règle principale des elfes de lumière en donnant l'élévation elfique à des humains. D'une façon horrible, ils font manger à un humain le cœur d'un vieux serviteur kobold : le sang que contient le cœur se mélange avec le sang humain et le corrompt, puis quand le nouveau serviteur kobold a bien servi le Voïvode (chef des elfes noirs) ce dernier lui donne l'élévation elfique en lui donnant un peu de son sang à boire.

................................................................................................................
LSJ, La coccinelle.
[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aufeminin.com/blog/laellie
Linda
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 14013
Age : 45
Localisation : Là où je ne veux plus me cacher....
Date d'inscription : 14/03/2008

Jeux du forum.
Points du joueur.:
190/500  (190/500)

MessageSujet: Re: Les elfes dans la littérature moderne   Sam 14 Mar 2009 - 17:53

Les elfes dans le dernier elfe, Silvana de Mari



Dans ce roman pour la jeunesse de Silvana De Mari, psychologue italienne, les Elfes côtoient les humains mais les deux races se haïssent réciproquement. Les Elfes sont très sensibles à la vie, et ne comprennent pas comment l'homme peut se nourrir de créatures ayant une âme. Enfants, ils sont naïfs ; adultes, ils sont très intelligents, beaux et gracieux, et aiment se cultiver et apprendre, méprisant les humains qui lisent des livres à l'eau de rose ! Les Elfes considèrent les humains comme inférieurs et primitifs, alors que les humains trouvent les Elfes méprisants et jalousent leurs pouvoirs spirituels. Les humains les obligent à porter du vert, couleurs que les Elfes détestent, et leur interdisent de porter du jaune, la plus belle des couleurs.

Hélas, tous les Elfes ont été noyés dans l'inondation de la zone des Elfes, leur ghetto. Tous, sauf un, Yorshkrunsquarkljolnestrink (les noms, très longs, révèlent le destin de chaque Elfe), le dernier Elfe, et le plus puissant de tous. Il a les facultés d'ouvrir les portes par la pensée, de refroidir les objets (ce qui dans le livre s'est rendu très utile), de commander les actes de créatures faibles (rats, lapins,…) et de les ressusciter.

La prophétie entre le dernier Elfe et le dernier dragon va redonner au monde triste des humains son équilibre, pour revivre en harmonie en formant un nouveau peuple avec les exilés.

................................................................................................................
LSJ, La coccinelle.
[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aufeminin.com/blog/laellie
Linda
Flamme du forum.
Flamme du forum.
avatar

Féminin Nombre de messages : 14013
Age : 45
Localisation : Là où je ne veux plus me cacher....
Date d'inscription : 14/03/2008

Jeux du forum.
Points du joueur.:
190/500  (190/500)

MessageSujet: Re: Les elfes dans la littérature moderne   Sam 14 Mar 2009 - 17:55

Les elfes dans Un Monde sans Elfe, Jean-Louis Sevilla




Dans ce livre, les Elfes sont des créatures humanoïdes très intelligentes, aux cinq sens surdéveloppés et capables d'intuitions proches de la télépathie. Certains seraient également capables de converser avec certains animaux.

L'auteur les présente comme à l'origine des grandes civilisations mystérieuses de l'Histoire (l'Atlantide, Thulé…) et des runes nordiques et du karaté. Ils auraient dominé la planète et asservi les humains jusqu'à ce qu'une maladie, la Peste Elfique, provoque l'effondrement de leur civilisation. Depuis, les Elfes sont traqués, parqués et exterminés par un organisme paramilitaire secret placé sous la tutelle du Vatican, la Ligue. Très puissante, elle aurait des ramifications dans presque tous les pays, la mainmise sur les gouvernements et l'ONU (donc sur la police, l'armée…), et n'hésiterait pas a déclencher des conflits internationaux en manipulant l'opinion publique (qui n'est pas au courant de l'existence des Elfes).

Dans le roman, John Fitzgerald Kennedy, Jim Morrison et Kurt Cobain sont des Elfes assassinés par la Ligue
.

................................................................................................................
LSJ, La coccinelle.
[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aufeminin.com/blog/laellie
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les elfes dans la littérature moderne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les elfes dans la littérature moderne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A l'ombre des mots & Les Collections Éphélides :: Monde Elfique. :: Ouvrez la porte. :: Qui sont les elfes ?-
Sauter vers: